MFR Verneil le Chetif Des formations aux métiers de la nature
Stage Belgique Terminale Bac CGEA 4 semaines du 18 septembre au 13 octobre 2017

Les formations

 Bac Pro spécialité Conduite et gestion de l'exploitation agricole
Secteur(s) professionnel(s) :   Agriculture-Elevage
Niveau :  IV
Diplôme(s) acquis :  BAC PRO AGRI
Diplôme(s) requis :  3ème
Statut(s) :  Formation Initiale
 Imprimer Imprimer   |   Envoyer par eMail Envoyer 
Le BAC Professionnel CGEA, en alternance permet d'acquérir une vraie formation professionnelle directement applicable au monde du travail actuel.La formation se déroule pour moitié en stage dans des exploitations d'élevages.
« Les paysans sont sans cesse au travail et c’est un mot qu’ils n’utilisent jamais. »
de Anton Tchekhov



La MFR de Verneil le Chetif (72) vous offre la possibilité de suivre cette formation diplômante de niveau IV par la voie de l’alternance (stages)en formation initiale sur 3 années (seconde - première et terminale).

Le contrat de professionnalisation est aussi possible à partir de la classe de première.
Les modalités d’entrée dans la formation
  • Après une classe de troisième
  • Après une classe de seconde
  • Après une classe de CAPA pour une entrée en Première
Taux de réussite à l’examen
  BEPA BAC PRO CGEA
2015 100% 71%
2016 100% 87%
2017 100% 64%
Je veux être Agriculteur mais je ne sais pas bien en quoi consiste ce métier : quelques précisions…

Insertion

Le secteur agricole offre aujourd’hui de multiples possibilités de postes dans tous les milieux au sein d’entreprises de toutes tailles. L’emploi salarié offre de belles perspectives et le machinisme agricole cherche des profils techniques et commerciaux. Les chefs d’exploitation sont désormais autant gestionnaires des espaces naturels que travailleurs de la Terre.


Le secteur continue de se féminiser et de flirter avec le high tech, diversifie ses modes de commercialisation et ses débouchés, développe des labels de qualité…


Ses compétences      

Technique et sens tactique

L'amour de la nature et du travail au grand air ne suffit pas pour devenir agriculteur. Le métier est parfois rude et ne s'improvise pas. Pour assurer la survie de l'exploitation, un savoir-faire de plus en plus technique est nécessaire, notamment en commerce et gestion.

Sens de l'adaptation

En agriculture, il faut s'adapter rapidement aux nouveaux modes d'alimentation et se positionner dans les bons créneaux, l’agriculture biologique par exemple. Mais, pour obtenir une production en limitant les engrais chimiques, il faut connaître les produits, les méthodes, faire une analyse globale de la situation, faire appel à des spécialistes et utiliser des logiciels spécialisés en gestion d'exploitation.

 

                                              

Un métier varié 

 Travail de la terre, techniques d'élevage, conduite et réparation des équipements agricoles, gestion comptable et administrative, suivi de la politique agricole commune... font partie du quotidien de ce professionnel rural.



Disponibilité de rigueur

 

Du matin au soir, à l'extérieur ou derrière son écran d'ordinateur, l'agriculteur est toujours en activité. Parfois même certains week-ends et jours fériés !

Sa vie suit le rythme des saisons (semis, tailles, récoltes...), au gré des aléas climatiques (sécheresse, froid, vent, inondations...).

 

Les stages 

Une variété de stages proposés (voir la plaquette) par les formateurs va permettre aux élèves de développer toutes les compétences nécessaires à la préparation du diplôme et de l’insertion professionnelle.



 

Tarifs et financement de la formation 

Modalités d’inscription avec la direction ou avec le secrétariat de la MFR pour fixer un rendez-vous.

Si cette formation vous intéresse vous pouvez télécharger la plaquette détaillant les contenus de formation, les périodes de stage et télécharger le planning annuel des formations